logotype
image1 image2 image5 image6 image7 image8 image9 image10

Communiqué de presse
Loi sur le salaire minimum cantonal : occasion manquée !

Lors de l’ouverture du point sur la Loi sur le salaire minimum ce jour au Parlement jurassien, le Parti Chrétien-Social Indépendant (PCSI) a proposé une motion d’ordre visant à reporter ce sujet compte tenu des amendements de dernière minute déposés par le groupe socialiste, permettant d’entrevoir un compromis en se basant essentiellement sur les accords de branche et les conventions collectives.

Mais pour respecter le processus parlementaire, le groupe PCSI a estimé qu’un report de l’adoption de la Loi sur le salaire minimum cantonal était indispensable, pour donner une chance à cette loi d’aboutir, en respect du vote populaire en faveur d’un salaire minimum dans le Jura. En refusant la motion d’ordre du PCSI, les groupes parlementaires et le PS en particulier, ont définitivement enterré toutes chances de trouver un compromis, permettant de garantir des salaires décents dans le Jura.

Cette attitude s’apparente malheureusement à la politique de l’autruche. Les refus successifs d’entrée en matière sur cette Loi au Parlement jurassien sonnent le glas de l’introduction de conditions de vie décentes pour les Jurassiennes et les Jurassiens les plus démunis, ce qui est particulièrement regrettable. Quel que soit la suite donnée à ce malheureux blocage, le groupe PCSI restera vigilant et participera activement à la recherche d’un consensus, particulièrement au travers des conventions collectives et ce dans l’intérêts des Jurassiennes et des Jurassiens.

Pour le Groupe parlementaire PCSI et le PCSI Jura

Géraldine Beuchat - Thomas Schaffter

Delémont, le 27 avril 2016.

2017  PCSI  ©