TRIBUNE – COURRIER DES LECTEURS


Une augmentation des allocations de naissances et d’adoptions enfin effective !

Ce sont les parents d’une petite Célia, première-née du canton du Jura le 2 janvier 2018, qui
bénéficieront les premiers de l’augmentation de l’allocation de naissance et d’adoption votée par le Parlement jurassien le 21 juin 2017. En effet, depuis cette année, les parents des nouveau-nés jurassiens percevront Fr. 1’500.- alors que l’allocation était de Fr. 850.-. Cette augmentation est en fait une adaptation aux montants des allocations versées dans les cantons voisins, sauf Berne notamment qui ne verse aucune allocation de naissance et d’adoption.

influencera positivement l’évolution démographique dans le canton du Jura qui, selon l’Office fédéral de la statistique (OFS), est classé au 22 ème rang en Suisse pour son taux de fertilité, juste devant le Tessin, les Grisons et Uri. Mais c’est la démonstration faite aux familles que les cantons peuvent leur apporter un soutien financier.

2011 et 2016, à 618 en moyenne tandis que les adoptions sont quasi nulles (3 en 2013 par exemple). L’adaptation des allocations de naissances et d’adoptions coûtera aux caisses de compensation environ Fr. 400’000.- par année, une somme supportable au vu des montants qu’elles versent.

à la loi fédérale sur les allocations fédérales, et donc l’augmentation de celles de naissances et d’adoption, l’objet en question a connu un suivi législatif instructif. À la base, le groupe parlementaire PCSI a déposé en septembre 2014 une motion sur le bureau du Parlement jurassien. Celle-ci a été traitée et acceptée par le plénum le 28 janvier 2015 par 48 voix contre 3 et 3 abstentions. Puis l’objet a été transmis à l’Office des assurances sociales du canton qui a délivré un message le 22 avril 2015 au Gouvernement pour approbation.

Commission de la santé qui a donné son préavis positif le 24 avril 2017. En résumé, le dossier des allocations de naissances et d’adoptions aura eu une longue gestation.

lors de la naissance de leur enfant. Même si le chemin est long, la persévérance paye et le PCSI Jura s’engagera avec la même détermination pour défendre prochainement la mise en place de Prestations complémentaires aux familles à bas revenus. Pour que la famille ne soit pas un slogan, mais surtout un sujet essentiel au bien-être de notre société !

M. Jean-Daniel Tschan, député PCSI au Parlement jurassien