Le PCSI Jura veut mobiliser les Jurassiens pour une action à Berne


Réunis en assemblée mercredi soir, les délégués du Parti Chrétien-Social Indépendant du Jura (PCSI) ont abordé le sujet du transfert de Moutier dans le Jura. Les militants chrétiens-sociaux ont désapprouvé la tactique du saucissonnage employée par le gouvernement bernois, ainsi que le manque de réaction du Conseil fédéral. En conséquence, le PCSI a estimé important de mettre en place une action pour faire pression sur les autorités fédérales et cantonales. Après une courte discussion, les délégués ont souhaité que des discussions soient menées avec les autres partis jurassiens dans le but d’organiser une manifestation à Berne.

Les chrétiens-sociaux ont également pris position sur les objets fédéraux soumis à votation le 23 septembre prochain. Après un exposé de M. Pascal Mertenat, chef du Service des infrastructures de la RCJU et de M. Denis Barthoulot expliquant le contre-projet à l’initiative vélo et ses faibles conséquences pour le Canton du Jura, cet objet a reçu l’approbation des représentants du PCSI. Cet arrêté permettra d’améliorer la coordination concernant les pistes cyclables, comme cela est déjà le cas pour les sentiers pédestres.

Pour les autres objets, après les présentations de M. Jean-Marc Comment sur l’initiative sur les denrées alimentaires et de M. Paul Sautebin, président d’Uniterre JU/JU-BE, sur l’initiative pour la souveraineté alimentaire, les débats ont été animés. Les militants chrétiens-sociaux ont approuvé l’initiative sur les denrées alimentaires à une très grande majorité et l’initiative pour la souveraineté alimentaire à une courte majorité. L’acceptation de ces deux initiatives permettra de contrôler la qualité des aliments dans nos assiettes et de diminuer la pression du marché globalisé sur l’agriculture suisse.

Le PCSI Jura a également évoqué durant son assemblée le sujet de la géothermie profonde à Haute-Sorne. Après un exposé très apprécié du ministre David Eray, le débat a été passionné. Une partie des militants estiment que les risques sismiques et écologiques sont trop importants. Pour l’autre part, il y a une volonté d’attente et d’apaisement, sachant le nombre important de garanties au niveau sécuritaire.

Parti Chrétien-Social Indépendant du Jura