Présentation de Sabine Rapin

Présentation de Sabine Rapin

Chers membres et sympathisants de PCSI,

Je suis honorée de me présenter à vous en tant que nouvelle Secrétaire Générale de notre parti. Je m’appelle Sabine Rapin et fière maman d’une fille de 18 ans. Depuis mars 2023, j’ai eu le privilège de m’installer dans le magnifique canton du Jura, une région dont je suis rapidement tombée sous le charme, tant pour sa beauté naturelle que pour la chaleur et la générosité de ses habitants.

Curieuse, mon parcours professionnel m’a conduit dans divers domaines tel que l’administration, le graphisme et la réalisation publicitaire. J’ai eu la chance de travailler également pour Pro Infirmis sur les sites de Neuchâtel et du Jura. Ces expériences m’ont permis de développer une compréhension profonde des défis et des besoins des personnes en situation de handicap, ainsi qu’une admiration sincère pour la résilience et la solidarité de nos communautés. Ces valeurs de compassion et d’entraide sont au cœur de mon engagement politique et de ma vision pour notre parti.

C’est une immense fierté, une gratitude et un sens profond des responsabilités

que d’avoir été choisie en tant que Secrétaire Général au PCSI. En symbiose avec les valeurs du parti, je crois profondément en l’égalité des chances, la justice sociale et l’émancipation des travailleurs dans notre canton. Je m’engage à travailler avec ardeur et sérieux pour renforcer notre présence sur la scène politique et promouvoir les valeurs qui nous sont si chères.

 

Mes débuts au sein du parti ma permis de comprendre les défis auxquels nous faisons face, mais aussi de percevoir les formidables opportunités qui s’offrent à nous. Je suis convaincue, que grâce à notre unité et à notre détermination, nous pouvons apporter des changements significatifs dans notre société. Ensemble, nous devons continuer à bâtir un parti fort et dynamique capable de répondre aux attentes de nos citoyens et proposer des solutions concrètes aux défis sociaux, économiques, environnementaux. Touchée en plein cœur par les valeurs du parti basée sur la justice sociale, dont la dignité humaine, le respect de la personne, la protection de la famille, la défense des droits des travailleurs, le développement de l’esprit communautaire et la qualité de vie… me paraît essentiel pour une vie plus belle !

Je tiens à remercier chaleureusement toutes les personnes qui m’ont soutenu et qui continuent de croire en notre vision commune. Votre confiance est ma plus grande source de motivation, et je suis déterminée à ne pas vous décevoir. Ensemble, nous pouvons faire de grandes choses et porter haut les couleurs du PCSI. Je suis impatiente de collaborer avec chacun d’entre vous dans cette nouvelle aventure. Ensemble, faisons en sorte que notre parti continue de grandir et de prospérer, fidèle a ses valeurs et à ses engagements pour un monde meilleur !

Avec toute ma gratitude et mon dévouement, encore MERCI !

Chaleureusement.

Canis Lupus

Canis Lupus

Le débat sur la régulation du loup, espèce protégée par la convention de Berne, est très présent en Suisse et s’invitera dans le Jura sous peu.

Dans les Grisons

Un exemple qui illustre la dynamique de l’espèce : dans le canton des Grisons, 11 meutes étaient recensées au début 2023. Durant l’année, la population a crû rapidement avec plus de 40 louveteaux nés en 2023. La régulation des meutes a eu pour résultat le prélèvement de 15 individus, ce qui se traduit par une croissance des effectifs malgré les tirs de régulation.

Dans le Jura

Dans le Jura, bien que la présence du loup soit confirmée, on ne dénombre pas encore de meutes constituées. Les éleveurs doivent s’adapter, et l’installation de clôtures électriques change l’approche traditionnelle de l’élevage. On passe d’un élevage en liberté à un concept de prison pour le bétail avec des enclos entourés de 5 fils électrifiés dont le premier à 15cm du sol.

Le cerf élaphe, proie préférée du loup, est revenu sur nos terres par migration depuis l’ouest. Il est à la fois valorisé pour sa contribution à la biodiversité et critiqué pour les dégâts forestiers occasionnés. On retrouve parmi les défenseurs d’une présence du loup ceux qui tiennent à préserver les forêts de dégâts. On voit par cet exemple que cerfs et loups changent les équilibres en présence et suscitent des réactions qui toutes ont leurs bonnes raisons.

L’équation

Ces dynamiques posent des défis complexes pour les gestionnaires de la faune, qui cherchent un équilibre entre la protection des espèces et la préservation des activités humaines. Une équation sans solution parfaite. Et pour augmenter la complexité, le sujet est partagé entre autorités fédérales qui définissent le niveau de protection ou de régulation, et les Cantons qui ont pour mission de mettre en œuvre les décisions avec à la clé des tâches supplémentaires pour le monde de l’élevage et pour les garde-faune.

 

 

 

Haute-Sorne : Conseil général du 17 juin 2024

Haute-Sorne : Conseil général du 17 juin 2024

Lors de la séance du Conseil Général de la commune de Haute-Sorne de ce lundi 17 juin, plusieurs sujets d’importance, tels que le PAL, les comptes ou encore l’avenir d’une collaboratrice on été aborder. Voici les actions du groupe PCSI-RC durant la séance. 

En premier lieu au sujet du PAL. Le groupe, par la voix de son chef de groupe, le conseiller général Vincent VOYAMEa dans un premier temps féliciter l’énorme travail accompli pour avoir le projet présenter. Ensuite, il a  questionné le Conseil Communal sur le pourquoi on développe la zone à bâtir dans les 3 grands villages « du bas » (Bassecourt, Courfaivre et Glovelier), et que l’on réduit la possibilité dans les autres villages (Soulce, Undervelier, Berlincourt et Sceut). 

Toujours au sujet du PAL, le conseiller général Vincent VOYAME est à nouveau intervenu lors de la discussion générale. Sa question portait sur le fait que l’on agrandi la zone industrielle de Bassecourt, mais qu’en était il de la route d’accès, de la bretelle d’accès. 

Lors des comptes 2023 de la commune et des bourgeoisie, le PCSI Haute-Sorne c’est positionné en faveur des comptes présenter. 

Au sujet de la suppression du poste de juriste, le groupe, par la vois du conseiller général Vincent VOYAME, a émis de sérieux doutes quand au fait que cela soit une source réelle d’économie et que la commune n’avait plus besoins d’un poste de juriste en interne. 

Le groupe PCSI-RC à refuser la proposition. 

Enfin, le conseiller général Vincent VOYAME a déposé la question ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parlement : séance du 29 mai 2024

Parlement : séance du 29 mai 2024

La séance du Parlement à débutée par l’accueil de nos élu-e-s par une septantaine de personnes  devant l’Hôtel du Parlement, à l’appel d’Autisme Jura. 

Lors des questions orales, le député Blaise SCHÜLLa questionné le Gouvernement au sujet de nos prisons et des conditions de détention jugées inhumaines et dégradantes. 

Ensuite, le député Vincent HENNINa questionné le Gouvernement au sujet des incivilités causées par des jeunes qui ne participaient pas au traditionnel traditionnel et attendu tournoi cantonal de foot scolaire. Incivilités qui ont obligé les organisateurs à prendre des mesures en réduisant le cadre des participants de cette édition 2024. 

Durant cette séance, les réponses à deux question écrite de nos élu-e-s ont été transmises. 

Tout d’abord, la question de la députée Sophie GUENOT-VALLAT :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, celle de la députée Géraldine BEUCHAT :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Invitation au pique-nique 2024

Invitation au pique-nique 2024

Que fais-tu … ? Où vas-tu … ?  le dimanche 18 août 2024

mais pardi … au pique-nique du PCSI … eh oui … à la Cabane forestière des « Anglards » à Alle … pour passer une belle journée avec les amis du parti …    

Rendez-vous donc à ladite cabane située à la lisière de la forêt direction Coeuve. Plus précisément, depuis Alle, quitter la route principale et prendre la direction de Coeuve (Les Vies de Coeuve) jusqu’à la lisière de la forêt, puis prendre à droite, chemin goudronné jusqu’au lieu du pique-nique. Quelques ballons de couleurs vous indiqueront la route … rien de plus simple, vous êtes sur place. Places de parc à disposition. Cabane équipée de sanitaires.

Programme de la journée :                                      

11h30, début de la rencontre … apéro … boissons sur place, pensez aux cantiniers                                                                   

13h00, pique-nique canadien … chacun apporte sa nourriture et sa vaisselle

Venez nombreux … on vous attend … vous ne serez pas déçus …

Les G.O. :   Sophie Guenot et Blaise Schüll

Inscriptions : auprès de Blaise Schüll, rue des Pâquerettes 22, 2854 Bassecourt, ou b.schull@bluewin.ch ou 032 426 58 59 ou 079 273 84 34, par retour du courrier, mais au plus tard jusqu’au samedi 10 août 2024, afin de connaître le nombre de personnes pour la réservation des tables.

Un nouveau comité pour le PCSI Haute-Sorne

Un nouveau comité pour le PCSI Haute-Sorne

Ludovic Morel, Président de la section et Sophie Guenot-Vallat, Présidente cantonale

Un nouveau comité

En présence de la présidente cantonale Sophie Guenot, les membres du PCSI Haute-Sorne se sont réunis en assemblée ce lundi 23 mars 2024 pour élire leur nouveau comité.

Ludovic Morel, de Courfaivre, âgé de 27 ans, accède à la présidence de la section. Ludovic Morel est également membre de la commission des finances de la commune de
Haute-Sorne et caissier au sein du parti cantonal. Il a été élu par acclamation. lire plus…

Projets ludiques au Banné : le PCSI de Porrentruy dénonce un blocage excessif

Projets ludiques au Banné : le PCSI de Porrentruy dénonce un blocage excessif

La section de Porrentruy du Parti Chrétien-Social Indépendant (PCSI) a pris connaissance avec agacement et déception du maintien de l’opposition de Pro Natura aux projets de développement du site du Banné à Porrentruy. Connu de très longue date par de nombreuses Bruntrutaines et Bruntrutains comme un lieu de loisirs et de sport, l’emplacement du Banné se prête parfaitement aux deux projets qui y ont été prévus par la Municipalité, à savoir le Jura Bike Park et l’Accrobranche.

Pour accueillir ces activités, un parking est nécessaire. Ce dernier, lors de négociations pour rejoindre certaines préoccupations des milieux de la préservation de l’environnement, a été réduit à 36 places, parmi d’autres propositions respectueuses de l’écosystème et de la biodiversité. Ceci étant, force est de constater que cette opposition est une opposition totale au déploiement d’activités de loisirs au Banné, lieu pourtant emblématique à cet usage pour la population locale. Sans doute que les personnes à l’origine de ce blocage ne connaissent pas bien la région et son histoire, mais cela ne les empêche pas de stopper le développement de Porrentruy.

PCSI de Porrentruy

Porrentruy, le 17 avril 2024.