Élections

En cours

Aucune élection n’est en cours

Nos communiqués

Élections Fédérales 2019

Élections Fédérales

2019

Nos Trois Axes de Campagne

«L’homme et son environnement» 

«Le Jura chevillé au coeur»

«Une économie solidaire et responsable»

Nos Candidats

 Le PCSI présente trois listes pour l’élection au Conseil National: une liste femmes, une liste jeunes et une liste hommes.

Liste n° 6 : PCSI Femmes

Géraldine Beuchat-Willemin, 49 ans, mariée, 3 enfants, Glovelier, associée dans l’entreprise familiale.

Fonctions politiques: députée (présidente du GP), conseillère communale de la commune de Haute-Sorne.

«Dynamique, déterminée et autonome» sont les traits de caractère qui la définissent. Dans PCSI, c’est le « I » qui la séduit le plus et son énergie est principalement consacrée à l’environnement, l’humain et la famille. Après avoir goûté à la politique communale et cantonale, elle souhaite désormais défendre les intérêts du canton et du parti sous la Coupole fédérale.

Suzanne Maitre-Schindelholz, 63 ans, mariée à André, 4 enfants, 3 pts-enfants, Delémont, secrétaire médicale.

Fonctions politiques: active depuis 35 ans comme conseillère communale, maire de Vicques (8 ans), députée au Parlement (7 ans et depuis 2016), présidente de la commission de la Santé et des Affaires sociales, conseillère de Ville à Delémont.

Engagée dans de nombreuses associations comme membre ou présidente: FRC, AJAM, Fondation O2, La Grange, APL.

La défense des intérêts du Jura, de ses habitants et de sa nature sont au cœur des préoccupations qu’elle souhaite porter au niveau fédéral.

Liste n° 7 : PCSI Jeunes

Julien Berthold, 1988, Moutier, analyste métier, chef de projet agile, RCJU.

Fonctions politiques:
De 2010 à 2018: président du Rauraque à Moutier, Conseiller de ville et membre de la commission de gestion de la commune de Moutier.
Dès 2018: président de la section PCSI de Moutier et conseiller de ville sous cette étiquette, membre du Comité-JU du PCSI, observateur de Moutier au GP PCSI, membre du comité «Moutier ville jurassienne» et membre du comité d’organisation de la «Fête de la Liberté».

En dehors de la politique: parapente (membre du comité d’organisation de la course Jura’ltitude XC), Judo, Sport en général.

Aurore Boillat, 30 ans, Saignelégier, étudiante en théologie.

Fonctions politiques: conseillère communale à Saignelégier et membre du Comité-JU du PCSI, responsable de la communication du PCSI Jura.

Son engagement politique a pour fondement l’humain. Elle a pour volonté de se mettre service des citoyens jurassiens pour défendre leurs intérêts au niveau fédéral. Elle a aussi un intérêt certain pour le domaine de la politique de sécurité suite à des études en criminologie et sécurité et aux engagements professionnels qui ont suivi.

Liste n° 8 : PCSI Hommes

Frédéric Lovis, 48 ans, séparé, père de 2 enfants, Boécourt, directeur de la ‘Maison du tourisme’ à St-Ursanne, instructeur de parapente.

Fonctions politiques: Depuis 2006, député au Parlement jurassien (président en 2017).

Président de Jura Tourisme et vice-président de de la Fédération suisse de vol libre.

Son expérience politique et professionnelle lui donne des ailes pour représenter les intérêts et défendre le développement du canton du Jura au niveau fédéral.

Thomas Schaffter, 45 ans, marié, père de 2 enfants, Porrentruy, Chef d’entreprise.

Fonctions politiques: Fonctions politiques: Député au Parlement jurassien, président PCSI Jura.

Président de l’Association du commerce jurassien et de l’Union des commerçants d’Ajoie et du Clos-du-Doubs (UCA). Membre du comité directeur du HC Ajoie.Président de VISCOM Suisse, association professionnelle des arts graphiques réunissant les imprimeries conventionnées.

Contactez-nous

Retrouvez-nous
sur Facebook

Suivez-nous
sur Twitter

Le PCSI Jura se félicite de la nette victoire des autonomistes jurassiens à Moutier

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Lundi 26 novembre 2018

Le Parti Chrétien-Social Indépendant du Jura (PCSI) fait son entrée sur la scène politique de la ville de Moutier par l’obtention d’un siège au Conseil de ville. Un siège pour le moins symbolique puisque qu’il correspond au renforcement de la représentation autonomiste jurassienne dans le législatif communal, qui passe de 24 à 25 sièges sur les 41 à repourvoir.

Lire la suite…

Élections passées

Contactez-nous

Retrouvez-nous
sur Facebook

Suivez-nous
sur Twitter